Le jour et la nuit du croyant

M. Abdessalam YASSINE dit que "ce programme peut-être un minimum pour certains et un maximum pour d’autres".

Donc, chacun(e) essaie de faire selon ses moyens. Surtout, il faut aller étape par étape.

mercredi 28 avril 2021

Parmi les affluents de la foi, quelques uns doivent être entrepris par le croyant une fois dans sa vie. Certains sont obligatoires une fois par an. D’autres sont prescrits pour la vie et à des moments précis tels que la prière et la zakat. D’autres encore sont obligatoires à leur survenue, tels que rendre visite à un malade ou participer à une marche funèbre. Certains doivent être un réflexe pour le croyant, comme enlever de la route les saletés et tout ce qui peut nuire aux gens. Certains doivent devenir une vertu naturelle comme la pudeur. D’autres enfin doivent être une habitude permanente et constante telle que dire « Lâ ilâha illa Allah » (II n’y a de divinité que Dieu).

Ainsi, la vie du croyant doit être guidée et réglée par des jalons, afin que son existence soit consacrée à l’adoration, au déploiement d’un effort continu, le préservant de l’habitude et du jeu. Certes, le temps voué au travail, à la famille et aux études est important, mais en aucun cas ces occupations terrestres ne doivent détourner le croyant de l’accomplissement de la prière à temps.

La prière doit être effectuée en groupe et à la mosquée dans la mesure du possible. En l’absence de mosquée, le croyant est tenu de rassembler les gens pour accomplir la prière. Mieux encore, ils doivent s’efforcer de trouver une salle de prière, faire l’adhan, avoir un imam et consacrer, à chaque fois, des moments au rappel et à l’appel.

  1. Pour entamer sa journée, le croyant est tenu de se réveiller une heure avant al-fajr pour accomplir la prière du witr prophétique (11 rak’a), ou une petite demi-heure s’il a du mal à se réveiller, une attitude qu’il ne devrait d’ailleurs pas avoir !
  2. Il s’assiéra ensuite afin d’implorer le pardon de Dieu et avoir le mérite des « mustaghfirine bil ashâr », ceux qui demandent pardon à Dieu aux premières lueurs du matin (al-ashâr).
  3. Rester assis après la prière du matin jusqu’au lever du soleil est une sunna. C’est un moment béni, que le croyant consacrera à la lecture du Coran (2 hizb par jour), au rappel de Dieu et à l’apprentissage.
  4. Accomplir la prière de duhâ (la prière des repentants).
  5. Prendre soin d’accomplir les prières surérogatoires. Celui qui n’a pas la force de se lever tôt le matin pour effectuer le witr, ou qui craint de ne pas y arriver, doit l’accomplir avant de se coucher. Toutefois, il faut garder à l’esprit que le witr effectué au moment du sahar a plus de mérite.
  6. Consacrer au moins trois séances d’un quart d’heure chacune pour dire « Lâ ilâha illa Allah » en se concentrant et en étant réellement présent à Dieu Exalté et Magnifié soit-II.
  7. Prier sans cesse et appeler la bénédiction de Dieu sur le Prophète (au moins 300 fois). Le jeudi soir et tout le vendredi doivent être consacrés à cette prière.
  8. Avant de dormir, se « tourner » vers Dieu et faire le bilan de sa journée.
  9. Renouveler son repentir et se reposer en gardant le souvenir de Dieu, et en prenant les meilleures résolutions. Ainsi, tes derniers moments d’éveil seront des invocations pour que Dieu t’ouvre les portes de la réussite dans ton effort et dans ton cheminement vers Lui.
  10. Si tu poursuis tes études, tu dois fournir l’effort et le temps nécessaires pour réussir. Sache que ton premier devoir après la prière, la lecture du Coran, le dhikr et l’apprentissage du minimum recommandé en science, c’est de réussir ta scolarité et même d’y exceller.
  11. Réserver une heure à ta famille spirituelle ou effectuer une visite. Considérer ton temps comme un véritable budget. Il faut veiller scrupuleusement à ne pas le dilapider dans l’insouciance ou dans ce qui ne te regarde pas. Tu dois avoir la certitude que le temps que tu regretteras le jour du jugement sera celui que tu auras passé sans avoir mentionné Dieu par ta langue, ni pensé à Lui et où tu n’auras fourni aucun effort sur Sa voie. Use de ton temps avec parcimonie et surtout veille au respect de celui de tes frères ou de tes sœurs. Ne les dérange pas, avec de longues visites et des rendez-vous non tenus.

Source : "LA MÉTHODE PROPHÉTIQUE" de M. Abdessalam YASSINE

Dans la même rubrique

2 mai

La Futuwah (3)

MENTION DE CERTAINS TRAITS DE L’EXCELLENCE DU CARACTERE D’APRES LA SUNNA On rapporte de Nafi’ et d’Ibn Umar – que Dieu soit satisfait d’eux ! – que le Prophète a dit : - Se rendre visite les uns les autres, sans autre but que de la (...)

1er mai

Épitre sur le cheminement (Rissalat as suluk)

Zayn al-Dīn Abū Muḥammad ʿAbd al-Raḥmān b. Maḥmūd b. ʿUbaydān al-Baʿlabakkī (élève d’Ibn Taymiya) Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Compatissant Louange à Dieu, le Seigneur de tous les mondes, ô Dieu bénisse Muḥammad et la famille de (...)

1er mai

La Futuwah (2)

La Futuwah est de ne pas critiquer la nourriture qui nous est offerte. Il nous a été rapporté qu’Abu Hurayrah a dit : Le Prophète n’a jamais critiqué une nourriture qu’on lui a présentée. Il la mangeait s’il le désirait ou la (...)