La profanation des tombes musulmanes : à quand une loi contre l’islamophobie ?

Collectif des Musulmans de France

Samedi 12 avril 2008, , 72 visites

Le Collectif des Musulmans de France (CMF) dénonce les profanations des tombes des soldats musulmans tombés pour la France au cimetière de Notre Dame de Lorette, dont les coupables doivent être retrouvés au plus tôt et sévèrement condamnés.

Le CMF dénonce une fois de plus l’inquiétante montée de l’islamophobie favorisée par des stigmatisations, des amalgames et autres diabolisations, dont certains hommes politiques, intellectuels et gens de médias se sont fait les adeptes ces dernières années. Cette banalisation des propos islamophobes, impunis jusqu’alors, a ouvert la porte aux actes inacceptables tels que ces profanations de tombes, les exclusions de musulmanes d’espaces ou de services publics, la perte d’emploi pour cause de religion musulmane etc… qui visent expressément les citoyens français de confession musulmane.

« Les inscriptions visent directement l’islam et elles insultent gravement Mme Rachida Dati, garde des Sceaux. Une tête de porc a même été pendue à l’une des tombes » déclare à l’AFP Monsieur Jean-Pierre Valensi, procureur de la République d’Arras.

Il s’agit donc bien comme l’a dit le président de la République actuel et l’ancien premier Ministre Raffarin d’un nouveau type de racisme nommé ISLAMOPHOBIE et contre lequel nous exigeons, à l’instar des lois contre l’homophobie et l’antisémitisme, un dispositif juridique spécifique afin de mettre un terme à cette montée de l’intolérance et de la haine susceptible de mettre en danger la cohésion sociale et la paix civile.


- Le 06 mars 2008.
- Ali Rahni, porte-parole du CMF.
- 06 62 22 96 41
- www.lecmf.com