Il était une fois un Homme, une Femme... Ils se marièrent et eurent beaucoup de ...surprises.

par Abdelfattah

Mardi 29 mai 2007, , 1146 visites

Dans ses livres sur le mariage, la conseillère conjugale, Mme lakhdar Myriam nous rappelle : « Love is never enought », c’est-à-dire : « L’amour ne suffit pas ». C’est dans cet état d’esprit que le musulman devra s’efforcer d’envisager sa future relation pour ne pas surestimer les vertus du bonheur conjugal. En effet, les tribunaux voient leurs salles peuplées de personnes qui s’aiment mais qui veulent divorcer, n’ayant pas su vivre et apprécier leur union à sa juste valeur.

Conseil conjugal

Dans ses livres sur le mariage, la conseillère conjugale, Mme lakhdar Myriam nous rappelle : « Love is never enought », c’est-à-dire : « L’amour ne suffit pas ». C’est dans cet état d’esprit que le musulman devra s’efforcer d’envisager sa future relation pour ne pas surestimer les vertus du bonheur conjugal. En effet, les tribunaux voient leurs salles peuplées de personnes qui s’aiment mais qui veulent divorcer, n’ayant pas su vivre et apprécier leur union à sa juste valeur.

Le mariage devant Dieu et pour Dieu, est une construction qui se fait à deux, et pour deux. Il faut pour cela, que les deux aimants, qui se sont attirés, acceptent de revenir sur certaine de leurs certitudes. Informés sur les différences qui existent entre les hommes et les femmes, humbles et pourvus d’une intelligence conjugale avisée, ils pourront ainsi traverser ensemble et sans encombre les quatre étapes difficiles de la vie de couple, que sont :

· Le désir de fusion (nous, on)

· La différenciation (je + je)

· La confrontation (l’autre, moi et la relation qu’il y a entre nous…)

· Le couple face au monde extérieur (famille, communauté, société civile…)

C’est-à-dire :

1. Oublier l’amour instinctif et irréfléchi

2. Oublier l’amour perpétuellement romantique

3. Renoncer à l’amour possession

4. renoncer à l’amour Fusion (je ne suis pas toi et tu n’es pas moi)

5. Pour APPRENDRE que l’amour est une INTENTION et une ACTION

6. et l’acceptation de l’autre dans ce qu’il est, et non pas dans ce que j’ai voulu qu’il soit…

Pour représenter de façon imagée cette intention, cette acceptation et cette action d’amour, Mme Lakhdar emploie l’expression : « Tisser l’amour », faire avec la chaîne et la trame de ces deux composants hétérogènes de l’entité couple, un tissu qui soit harmonieux et solide…Cette image, nous renvoie à la métaphore coranique du conjoint qui joue tendrement le rôle d’un « vêtement », et elle implique une interaction commune pour réaliser ensemble un tissu familial uni.

Comme vous le savez pour tisser et réaliser une trame homogène, il faut accepter de passer un fil au-dessus et un fil au-dessous, tout en serrant les rangées de fil entre elles... Sans l’intervention coordonnée de l’autre, aucun ouvrage n’est réalisable. Cette envie commune, cette intention de construire ensemble et réaliser un projet commun et vertueux, c’est ce qui devra nous passionner dans la relation conjugale.

Mais le temps use le tissu, comme il met à l’épreuve la foi et l’amour. L’aide d’un conseiller conjugal peut parfois s’avérer nécessaire pour aider à retisser les trames d’un maillage amoureux abîmé, pour aider à répondre à cette question, liée à l’entrée dans cette étape de la confrontation : « Quel couple allons-nous construire à deux, qui va me permettre d’exister moi, comme individu, avec mes qualités et mes défauts ? »

Certains vivent très mal cette étape fatidique. Surtout lorsqu’ils ne sont pas prévenus de son iné-luc-ta-bi-lité. Elle est nécessaire en effet, pour la survie du couple. Elle fait tourner les regards (introspection) non plus vers la cellule conjugale, mais vers les entités individuelles de chacun. Phase intense de négociation, elle consiste à abandonner « quelque chose de ses habitudes, de sa culture familiale, de son caractère… » qui insupporte l’autre ou qui est contraire à l’Islam, une sorte de pacte implicite, pour gagner en retour davantage d’amour et de pérennité dans son couple. Un miroir pour acquérir des qualités, gommer ses défauts, se réformer et cheminer vers Dieu.
De même qu’il est nécessaire pour l’enfant de s’apercevoir que ses parents ne sont pas infaillibles, les conjoints grandissent lorsqu’ils se réveillent et se « dé idéalisent. »

La conseillère conjugale, épaulera alors les conjoints qui émergent, comme une infirmière s’occupe des patients, en salle de réveil. … Le conseiller conjugal demeure à l’écoute, des conjoints somnolents, pour s’assurer que tout se déroule bien en salle de réveil et pour répondre à leurs nouveaux besoins, dans cette étape de la différenciation. Une période de récupération et de surveillance, auprès d’un professionnel du couple, est en effet, indiquée pour toutes les personnes, qui ont justement du mal à se ranimer, et à admettre les réalités de la vie conjugale…car seuls, ils refusent de regarder dans le miroir et sentent qu’ils risquent de tout débrancher ! les signes vitaux de la relation de couple :

La Température globale de la relation : Le but étant de maintenir une température stable, et agréable, dans l’atmosphère. La conseillère pose différente question pour l’évaluer : Comme, que ressentez-vous, lorsque vous êtes en compagnie de votre conjoints ?...etc.

Le Pouls de la relation : Qualité de la communication verbale et non verbale entre les deux tourtereaux. Le conseiller évalue, s’il est nécessaire de panser certaines blessures.
La qualité de la vie intime : Il ne s’agit pas d’entrer dans une moyenne, mais le but est de savoir si les cœurs, et les corps ont bien supportés, ces crises et se réveil du départ de la relation.
…Etc.

Le conseiller conjugal, a pour rôle de chercher des solutions avec les couples, et soulager au mieux l’engourdissement en salle de réveil. L’intensité de la douleur dépendra de la durée de l’anesthésie. Si les conjoints sont restés trop longtemps en état de rêve, ils auront plus de difficultés à ouvrir les yeux et à se réveiller. Il n’y a pas de thérapie type.

Chaque crise de couple, à son propre remède !

C’est pourquoi, si Dieu le veut, vous trouverez tous les quinze jours, dans cette rubrique des conseils à la fois spirituels et rationnels, ils s’inscriront dans la réalité de notre temps. Et viseront à améliorer concrètement, les conditions de vie maritale de la communauté musulmane, en apportant des recommandations conjugales avisées et des solutions à la précarité morale et spirituelle institutionnalisée dans notre société.

Vous y trouverez notamment des réponses aux questions existentielles et aux besoins IN-DIS-PEN-SA-BLES à notre équilibre ici-bas, qu’ils soient spirituels, physiologiques, conjugaux, sociaux, d’auto accomplissement…Les clés pour un « mieux vivre en toute Harmonie »

Dans cette rubrique Mme Lakhdar parle aussi des origines réelles des divorces.Elle interpelle notre cœur et notre intelligence, et nous livre les outils nécessaires pour mieux nous organiser, communiquer positivement. Pour devenir les acteurs volontaires et conscients de notre réussite.

Ces articles permettent une connaissance approfondie des dissemblances, entre les Hommes et les femmes, entre les caractères et les types psychologiques, pour bien choisir l’élu de son coeur, et se préparer à l’investissement « cœur, corps et âme » qu’implique tous désir de vivre à deux.

Myriam Lakdhar- Bounamcha habite en région parisienne. Mariée depuis 10 ans, elle est la maman de 2enfants. Conseillère conjugale de formation, elle est diplômée d’état au CERFPA de Saint Laurent du Var et diplômée en Sociologie Anthropologie à l’université de Paris VIII. Spécialisée dans la famille et les problèmes des jeunes de banlieue, elle a également étudié les sciences religieuses. A 18 ans, elle crée sa première association JMSF ( Jeunes Musulmanes Sportives de France) et , depuis, elle continue de s’investir dans différents projets, en assurant notamment des cours d’éducation religieuse.
En 2006, elle met en place, avec Mme El Metari, l’association Rêvethon, qui s’est fixée pour but de réaliser les rêves des enfants malades. Ayant participé aux ateliers "Mars et Vénus" de John Gray, organisé par Paul Dewandre en France, elle organise à son tour, depuis 2007, des séminaires de formation et des dîners-conférences sur la question du couple en Islam.

Vous pouvez commander ses deux livres ensemble via leur adresse e -mail ou bien vous pouvez les trouver dans les librairies.

Cet ensemble de livre s’adresse aussi bien pour les célibataires que les mariés.

Bonne lecture

Prix : 28€