Amalgames : ça suffit !!!

Mardi 20 octobre 2020, par Muslim’mag, 24 visites

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie observe avec beaucoup d’inquiétude les récents agissements du Ministère de l’intérieur contre une association de lutte contre l’islamophobie telle que le CCIF ou des ONG qui œuvrent dans ses actions humanitaires telles que BARAKACITY et UMMAH CHARITY.

Nous l’avons dit, rien ne peut justifier l’assassinat d’un homme. Le meurtre odieux d’un professeur est une atteinte à toute la nation. Pour autant, rien ne justifie non plus que l’on procède ainsi à la chasse aux militants des droits civiques.

Nous condamnons avec la plus grande des fermetés l’assassinat de Samuel Paty mais nous dénonçons les annonces du Ministre qui a pour projet de porter atteinte aux droits inaliénables des musulmans de France.

L’assassinat abject de ce professeur dans l’exercice de ses fonctions ne doit pas servir à déclencher une chasse aux musulmans.

La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie réitère son appel à un large rassemblement de toutes les forces vives de ce pays contre la volonté des tous les extrémistes de diviser et de briser la cohésion nationale.

Nous appelons les services de l’Etat à assurer la sécurité des personnes et des biens de la communauté musulmane et à ne pas céder à la tentation de criminaliser toute une catégorie de français.

L’inquiétude est grandissante chez les français de confession musulmane qui se sentent impuissants face aux appels à la haine sur les réseaux sociaux et dans les médias de la part même d’hommes politiques.

Nous n’oublions pas que l’Etat a déjà été condamné pour des atteintes aux droits fondamentaux dans le cadre de l’application de l’état d’urgence.

Nous formulons aujourd’hui le souhait que les services de l’Etat ne retombent dans les mêmes travers.

Nous disons OUI à la lutte contre la haine de tous les extrêmes et l’obscurantisme.
NON à la stigmatisation de toute une communauté.

Coordination contre le Racisme et l’islamophobie.
À Lyon, le 19 octobre 2020.