Un historien au service de l’islamophobie

samedi 10 mai 2008

A l’origine, un livre érudit publié par le Seuil, Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne, de Sylvain Gouguenheim, dont l’audience aurait pu rester limitée à quelques spécialistes. Et puis, un article substantiel, dans Le Monde des Livres (18 avril), du chroniqueur Roger Pol-Droit, au titre évocateur : « Et si l’Europe ne devait pas ses savoirs à l’islam ? », avec pour sous-titre : « L’historien Sylvain Gouguenheim récuse l’idée que la science des Grecs ait été transmise à l’Occident par le monde musulman ». La conclusion de Roger-Pol Droit est sans appel : « Contrairement à ce qu’on répète crescendo depuis les années 1960, la culture européenne, dans son histoire et son développement, ne devrait pas grand-chose à l’islam. En tout cas rien d’essentiel. Précis, argumenté, ce livre qui remet l’histoire à l’heure est aussi fort courageux. »

Lire la suite sur le blog d’Alain Gresh

Voir en ligne : Lire surl Nouvelles d’Orient

Un message, un commentaire ?