Le gouvernement condamne l’annexion de la mosquée d’al Ibrahimi aux patrimoines sionistes

samedi 27 février 2010

Le gouvernement palestinien dirigé par le Premier ministre, Ismaïl Haniyeh, a condamné l’annonce du premier ministre sioniste, Benjamin Netanyahu, le dimanche 21/2, en ajoutant la mosquée d’al Ibrahimi, à al-Khalil, et la mosquée de Bilal, dans la ville de Bethléem, à la liste des "sites des patrimoines juifs".

Le ministre des legs pieux et des affaires religieuses et Président du Comité d’al-Qods, Dr. Taleb Abou Chaar, a déclaré dans un communiqué que la décision de Netanyahu qui est venue lors d’une réunion plénière du gouvernement israélien, à Tel Aviv, a été ratifiée, en affirmant que le gouvernement de l’entité sioniste va procéder bientôt à l’application de ce plan d’annexion, et qu’il existe un budget prévisionnel pour le développement des sites historiques valant 500 millions de shekels.

Il est à noter que le tombeau du prophète "Youssef" (que la paix et le salut soient sur lui), est prévu d’être parmi leur liste noire des projets impliquant des monuments et des lieux saints islamiques à leur illicite héritage juif.

Abou Chaar a montré que l’objectif sioniste de ce projet frivole est de maintenir la relation historique entre l’occupation israélienne étant comme entité sioniste et le peuple juif, en plus de la création de l’intégration et d’interaction des citoyens juifs avec ces sites.

Le leader Palestinien a appelé la nation arabo-islamique et le monde entier à assumer leurs responsabilités et défendre les lieux saints arabes et musulmans, en exigeant des mesures sévères contre les violations et crimes de l’occupation et d’adopter des moyens et positions efficaces pour les sauver et protéger.

Voir en ligne : Gaza - CPI

Un message, un commentaire ?